Après la pluie...

mercredi 3 juin 2015


Cela fait bien trop longtemps que je n'ose pas reprendre le clavier pour déposer ici quelques mots. Comme si je n'avais pas le droit de le faire sans expliquer les raisons de mon absence. Après réflexion, il me semble que les petites curieuses pourront en apprendre bien assez en parcourant mon Instagram (qui lui, est toujours resté à jour). La vie réserve de belles surprises, des moins bonnes aussi. Si j'ai été blessée, je m'en suis remise. Pas encore totalement c'est vrai, certaines blessures perdureront sans doute éternellement... comme du venin dissimulé dans les caractères d'une lettre imprimé, dans les pixels d'un message reçu, ou encore dans le vide terrifiant que laisse derrière elle une personne chère vous témoignant toute son indifférence. Ces épreuves terribles, je ne peux les étaler ici... c'est impossible. Je ne peux que remercier celles et ceux qui m'ont témoigné un soutien total tandis que j'étais au plus mal. Merci infiniment. 

Ma chérie, si un jour tu lis ce petit mot, sache que je te parlerai de cette période sombre dès que tu m'en feras la demande. Pendant ces dernières semaines, j'ai ressenti la plus intense brûlure qu'une femme puisse jamais connaître : voir son enfant lui être arraché. Mon bébé, pardonne-moi ma franchise un peu brutale, mais c'est cet amour extrêmement puissant qui parle ; j'ai littéralement cru mourir sans toi. Je t'aime plus que tout au monde. Plus que tout, sans exception !

Un jour, quelqu'un m'a conseillé de ne plus jamais laisser entrer le drame dans ma vie. Il s'agit d'une merveilleuse idée, que j'ai décidé d'appliquer depuis quelques temps. De plus, je compte bien en protéger ma fille, lui donner les armes pour que son existence soit belle, grande, ouverte et colorée, qu'elle ne se laisse jamais happer par des personnes qui aiment le malheur (parfois inconsciemment) et les quotidiens difficiles. Ma princesse restera ce qu'elle est, un diamant étincelant de vie, dingue d'éclat ! Aujourd'hui nous embarquons à nouveau, ma princesse, son père, et moi, dans un navire où seuls amour et joie sont tolérés. A tous parent souhaitant une "petite vie simple" à son enfant, ou lui conseillant de "ne pas sortir du rang" (entendu, je vous assure) : vous n'avez rien compris à la grandeur et à la rareté de la vie ! 

Son papa et moi avons, dans cette période tumultueuse, rencontré un passage à vide. Mal conseillés, peu voire pas du tout soutenu pas l'entourage, il était difficile de faire différemment. Parfois je me dis que nous devions en passer par-là... pour réaliser à nouveau combien nous avions besoin du bonheur de l'autre pour être sincèrement heureux. Car c'est réellement le cas. L'amour est encore plus fort après un tel chemin. Nous ressortons de cette route sinueuse plus soudés que jamais, avec notre précieuse... et effectuons un virage pour rattraper l'autoroute du bonheur.

°oO L'amour - Bon entendeur |clic| Oo°



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot avec un lien vers votre blog, je me ferai un plaisir d'aller le visiter :-]