Pause à contre-coeur

lundi 23 juin 2014


J'ai toujours aimé écrire, déposer sur un joli support et de manière indélébile des mots, des pensées, des sentiments et souvenirs. Ce blog a contribué à m'épanouir dans de nombreux domaines, et je prenais énormément de plaisir à écrire chacun des articles qui le composent (je réfléchissais déjà à celui sur le voyage que nous ferions avec mini-princesse au Portugal, au concert "On the run tour" auquel nous assisterons en septembre, bref). 

Plongée dans le monde du digital, je me sentais bien. Trop, peut-être... pour me rendre compte que les encouragements que j'avais reçu de mon entourage (au début) commençaient à se transformer en reproches. Je ne pensais délaisser personne. Moi qui pensais réussir à tout mener de front, et me débrouiller plutôt pas mal... c'est un beau loupé. 

Je tweetais, live-tweetais, instagramais, toute la journée, sans arrêt, comme presque nous toutes, j'adorais, je retrouvais même ce que j'avais perdu il fut un temps. Je faisais une veille perpétuelle sur chacun des réseaux à propos des sujets qui m'intéressaient (et, shame on me, je me suis même remise à facebook..compte que je viens de supprimer, dans ma lancée). Mais je n'ai rien raté de mon bébé, je préparais des soirées et à mon homme, participais aux repas de famille ou entre amis. Il en aurait fallu plus, apparemment. 

Une licence à passer l'année prochaine, un bébé à gérer 5 jours par semaine en autonomie, des missions de rédactrices web ou community management professionnelle à honorer et surtout, ma vie de couple pour laquelle j'ai déjà eu à me battre trop de fois dans le passé... Je suis essoufflée. Trop d'épreuves traversées il y a quelques années pour me battre à nouveau. Je baisse les "armes" (que je pensais salvatrices et douces). On m'a fait comprendre que je n'étais pas wonderwoman. Certaines y arrivent pourtant, j'y croyais, je voulais des projets, des rencontres, ce ne sera donc pas pour moi.

Vous commencez à comprendre le but de cet article (même si le titre est sans équivoque). 

Mon blog est en pause indéterminée. 
  • Twitter : Je continue ma veille digitale et dévorerai chaque article intéressant, mais ne serai plus du tout une twittos "premium" qui va chercher l'info et veut la faire partager à ses followers chéris. Il se peut que je sois bien plus lente à répondre au DM. 
  • Instagram : Je continuerai sans doute à poster, mais de manière beaucoup moins fréquente, des photos de mon quotidien. En revanche, je ne consacrerai plus que très peu de temps (et veuillez m'en excuser) à regarder, aimer, commenter vos photos. 
  • Rédactrice web : Ma plume et mes idées demeurent disponibles si une jolie occasion se présente, que cela soit pour des missions ponctuelles ou bien encore du long terme. J'étudierai chaque demande au cas par cas. Vous savez comment me joindre (adresse email dans la colonne de gauche). 

"Ce blog, je l'ai commencé quand tu étais nichée depuis à peine 3 petits mois dans mon ventre ma mini-princesse. Maman t'aime, et tente de faire le mieux pour toi, pour nous." 

Si l'envie vous en dit, vous pouvez consulter les archives, relire certains de mes anciens articles, car il n'y en aura pas de nouveaux. Elles se trouvent dans la colonnes de droite, vous pouvez dérouler mois par mois les anciennes pages C'est là, que je me rends compte que ce blog a un an, une toute petite année, et on lui dit déjà au-revoir... J'ai envie de crier "pourquoi ?". 

Au-revoir mes copines de grossesse, les lifestyles, les culturelles, les modeuses, les beautés, et toutes les autres, vous saurez comment me contacter si nécessaire : email, snapshat, sms, whatsapp & co. Si vous avez besoin, je suis là. Merci de m'avoir faire vivre cette belle aventure. On sera bientôt autorisées à se retrouver, je l'espère. 

16 commentaires:

  1. Quel dommage !! J'adorais te lire... Mais la "vraie" vie prime sur le virtuel. Plein de belles choses pour l'avenir. J'espère qu'on aura ceci dit l'occasion de se croiser à nouveau pour de vrai dans Bordeaux ou ailleurs. Des bises !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie, moi aussi j'espère que l'on aura d'autres occasions de se croiser !
      Je suis de retour, en version plus "modérée" mais de retour quand même :)
      Plein de bisous à toi et ta jolie famille

      Supprimer
  2. C'est dommage :(
    Mais comme le dit Marie, la vraie vie avant tout et avec le temps je suis certaine que tu reviendras ici ;)
    A bientôt j'espère, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elodie pour ton petit mot. Tu avais raison, me revoilà :) et j'en suis très heureuse !
      Au plaisir de lire tes jolies articles ou encore mieux, de te rencontrer :)

      Supprimer
  3. Je me joins aux autres pour dire que c'est dommage. Mais la vie réelle prime on le sait tous. J'espère que tout ira bien. Je te suis depuis pratiquement 1an sur insta, et ce blog. Avant sur skyblog. J'adore ta façon d'écrire. J'admire tout ton parcours. Bonne continuation. Et à bientôt j'espère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire... je suis touchée. Mais tu es sincère, même sur skyblog tu me suivais (mais qui es-tu ? lol) ?! Car si c'est bien le cas, on doit se connaître en vrai, est-ce que je me trompe ?

      Supprimer
    2. On ne se "connaît" que de vue. J'allais souvent au cinéma avec mon copain, et un jour je suis tombée sur ton blog qui m'a énormément plu et parfois je me suis même reconnue.
      Déjà à l'époque de skyblog j'adorais lire ton blog, puis le hasard a fait que je sois de nouveau retombée sur ton Instagram et ensuite sur ton blog actuel, sur lequel je m'empresse de lire chaque articles avec enthousiasme ^_^

      Supprimer
    3. Je n'en reviens pas ;) merci beaucoup pour ces commentaires très touchants en tout cas...

      Supprimer
  4. Ooohhh... Bon ça ne nous empêchera pas de nous voir dans la vraie vie hein !!
    Bisous bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument :) merci Marjo <3
      Et puis me revoici, ici.

      Supprimer
  5. J'ai bien vérifié pourtant, nous ne sommes pas le 1er avril.
    Ma belle Céline, comme les autres je suis triste de ne plus pouvoir te lire ici, je me souviens de la manière dont j'ai débarqué sur ton blog il y a un an, avec mes grosses bottes dans le plat et mes commentaires à rallonge. J'espère te voir revenir alimenter ce joli espace un jour. Mais en attendant, je te souhaite tout le bonheur que tu mérites, dans la vraie vie, un bonheur qui est trop grand pour tenir dans un vulgaire carré Instagram. Avec ta merveilleuse petite poulette et ton adorable bonbomme, ta jolie soeur et tous ceux que tu aimes. Je ne pourrai pas m'empêcher de guetter mon fil Hellocoton, mais au final peu importe. Je suis ravie de t'avoir rencontrée, et je n'en serai que plus heureuse de te retrouver en chair et en os un de ces jours, à la terrasse d'un café, entourées de nos tribus respectives.
    Des bisous hiboux choux genoux ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Violette (je peux continuer à t'appeler comme ça :D <3 ?), il semblerait que ce jour où l'on se retrouvera autour d'un café, en terrasse à Bordeaux, est maintenant très proche ! J'en suis sincèrement très heureuse... rapproche-toi vite de chez nous.
      Gros bisous super-maman !

      Supprimer
  6. Je me dis qu' heureusement, on a tissé des liens irl, parce que sinon, aujourd'hui en lisant ce billet je serais (encore plus) blasée ... Je ne commentais plus mais je lisais toujours! Et pffff... Ça me fait surtout de la peine pour toi à vrai dire, parce que je sens que ça te touche. À très vite, autrement ��. Bisousss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Albane <3 je suis de retour maintenant, ça m'a fait du bien cette petite pause :)
      J'espère qu'on trouvera quelques heures avec toi et Laura pour se voir à la rentrée, et se raconter nos vacances respectives :)

      Supprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot avec un lien vers votre blog, je me ferai un plaisir d'aller le visiter :-]